lundi 19 octobre 2020

Communiqué Suite aux incidents s’étant produits lors de VAFC-FCSM

La rencontre de la 7e journée de Ligue 2 BKT entre le Valenciennes FC et le FCSM, ainsi que les minutes ayant suivi le coup de sifflet final, ont été émaillées d’incidents regrettables qui ont été soumis à des lectures partielles et dictées par l’émotion plus que par une étude aussi exhaustive que possible.

Avant de se prononcer, le FC Sochaux-Montbéliard a souhaité analyser les faits et prendre connaissance des rapports de l’arbitre et du délégué, afin de bénéficier du recul nécessaire. Ses dirigeants se sont entretenus de cela avec le staff technique et les joueurs du club concernés.

Plusieurs joueurs sochaliens ont confirmé avoir été victimes d’injures à caractère racial inacceptables, de manière insistante et répétée. Ce que pourront confirmer les acteurs de la rencontre présents au plus près de la pelouse.

Les joueurs du FCSM sont parvenus à conserver leur calme et leur concentration jusqu’à la fin de la rencontre avant d’exprimer leur désaccord devant de telles pratiques auprès de leurs principaux auteurs. Plusieurs foyers d’échauffourées sont alors nés, rapidement calmés notamment par l’interventions de joueurs souhaitant rapporter calme et sérénité.

L’un de ces foyers, capté spécialement par les caméras du diffuseur de la rencontre, a semblé montrer une confrontation entre Jérôme Prior et Ousseynou Thioune, conclu d’un contact extrêmement bref entre les deux joueurs. Le premier, après avoir montré un visage souriant, a souhaité accuser Ousseynou Thioune de l’avoir mordu. Ce que le joueur du FCSM réfute formellement, sans exclure avoir touché le gardien valenciennois involontairement d’une autre manière, probablement en le griffant lorsqu’il s’est dégagé de l’explication en tête à tête entre les deux joueurs.

Le FCSM souhaite que la Commission de Discipline de la LFP, qui étudiera ce dossier mercredi 21 octobre, puisse juger de manière sereine les actes s’étant déroulés. En attendant cette échéance, le Club ne commentera plus cette affaire.