Depuis 1990

Après avoir peiné en Division 2, le FCSM retrouve l'élite en 2001. Ses infrastructures rénovées et une politique de formation réaffirmée lui permettent de retrouver la Coupe d'Europe et de remporter deux coupes nationales.


À partir de 1991, le FCSM peine à jouer les premiers rôles en Division 1

En 1991, le FCSM peine et les jeunes joueurs lancés dans le grand bain sont moins performants qu'auparavant. La relégation est évitée de justesse comme c'est le cas pendant quatre saisons. En 1994, le club recrute avec ambition, mais la mayonnaise ne prend pas et c'est en crise qu'il aborde son 500e match de championnat, victorieux face à l'AS Cannes. Le président Jacques Thouzery puis l'entraîneur Sylvester Takac quittent leurs postes mais rien n'y fait et en, fin de saison, le FCSM retrouve la D2 sept ans après l'avoir quittée.

Commence alors l'une des périodes les plus difficiles du FC Sochaux-Montbéliard en terme de résultats. Pendant deux saisons, le club végète avant de retrouver un peu de sa superbe en 1998. L'équipe entraînée par Faruk Hadzibegic accroche une troisième place synonyme de promotion lors du dernier match de la saison remporté (2-1) à Martigues.

Après une seule saison en Division 1, le FCSM est relégué. Les ingrédients d'un retour pérenne parmi l'élite sont toutefois réunis avec des joueurs d'expériences, une jeune génération menée par Frau, Meriem, Pedretti ou encore Monsoreau et la nomination de Jean Fernandez au poste d'entraîneur en septembre 1999.


En 2000/2001, le FCSM est sacré champion de France de D2

Le club dirigé à partir de 1999 par le président Plessis construit du solide, à l'image d'un Stade Bonal ultra moderne inauguré en 2000, ou encore du centre de formation réimplanté à Seloncourt. Si, lors de la saison 1999/2000, le club échoue d'un rien pour l'accession, la saison suivante est celle de la consécration, avec un titre de Champion de France de deuxième division.

Le FCSM est alors de retour parmi l'élite avec l'ambition et la volonté de produire un jeu attrayant, de se stabiliser parmi l'élite et de progresser chaque saison. Après une huitième place en 2002, synonyme de qualification en Coupe Intertoto, l'équipe est placée sous le commandement de Guy Lacombe et termine deux fois cinquième. Mieux, le FCSM dispute deux finales de Coupe de la Ligue et remporte le trophée en 2004.


Pierre-Alain Frau lors de la confrontation de Coupe UEFA face à l'Inter Milan en 2004

Dans les années 2000, le club renoue également avec la Coupe UEFA. La première saison, le FCSM élimine le Borussia Dortmund avant de chuter avec les honneurs face à l'Inter Milan. Un an après, le club atteint une nouvelle fois les seizièmes de finale et chute face aux Grecs de l'Olympiakos, non sans avoir auparavant battu à l'extérieur le futur finaliste, le Sporting Lisbonne.

Les Sochaliens écrivent en quelques saisons les plus belles pages de l'histoire du club après-guerre. Comme un symbole, soixante-dix ans après son unique succès dans la compétition, le FCSM remporte en 2007 la Coupe de France sous la férule d'Alain Perrin. Un coup d'éclat comme celui de 2011, lorsque le club atteint la cinquième place de Ligue 1 mené par le meilleur passeur du championnat, Marvin Martin, et les attaquants Maïga et Ideye.


2004 et 2007 : le FCSM remporte les deux coupes nationales

Après plusieurs saisons de lutte pour le maintien, le FCSM finit par quitter l'élite en 2014. Non sans s'être offert sous la conduite d'Hervé Renard une magnifique fin de saison... malheureusement conclue d'un revers dans la "finale" pour le maintien face à Evian Thonon Gaillard.


< Retrouvez la période suivante (1974-1989)