De 1960 à 1973

Mis en difficulté au début des années soixante, le FCSM en ressort plus fort et participe pour la première fois à une compétition européenne en 1972.


En 1964/1965, l'équipe sochalienne retrouve l'élite

Le FCSM réalise en 1959/1960 un exercice poussif qui mène le club en Division 2. La remontée sous les ordres de Louis Dupal est immédiate, mais le club manque de joueurs expérimentés et ne se maintient pas. S'il lui faut deux saisons par la suite avant de retrouver l'élite, le club en ressort plus fort, se structure et continue à croire en la formation des jeunes joueurs.


L'équipe finaliste de la Coupe de France 1967

Grâce à une génération représentée par Quittet, Lickel ou encore Schmitt, le club fait bonne figure en championnat et atteindra même en 1967 une finale de Coupe de France conclu d'une défaite (3-1) face à l'OLympique Lyonnais.

La saison suivante, en 1968, le FCSM accroche une troisième place et confirme son renouveau. Les supporters se prennent à rêver d'un destin européen que la troisième place obtenue en 1972 offre à une équipe solide menée par un Georges Lech venu se relancer en Franche-Comté et entouré de joueurs de qualité qui ont pour noms Watteau, Piat, Battmann ou celui des Yougoslaves Sélès et Melic.


Eugène Battmann, Laszlo Sélès et Vojislav Mélic

La qualification européenne devait être une récompense. Elle sera un calvaire. Éliminé par les amateurs danois de FREM Copenhague, le FC Sochaux-Montbéliard se sépare de quelques cadres, puis accueille un homme aux idées bien définies, René Hauss.

< Retrouvez la période suivante (1940-1959)